1. Un peu d’histoire

 

Crée en 1991 par Jocelyne SERRE, l’association Détresse des Enfants du Monde Sénégal (D.E.M.) a pour but de venir en aide aux enfants en détresse physique ou morale. Elle intervient au Sénégal en finançant la scolarité de jeunes, ce de la maternelle aux études supérieures et assure la gestion d’un centre socio éducatif à Mbour, centre offrant une bibliothèque et des cours de soutien aux primaires et collégiens.

 

Des actions ont été menées au Sénégal, au Népal, au Pérou et en France.

• Au Sénégal poursuite des actions menées par Tiers Monde Sénégal depuis 1986 à savoir aide des enfants au travers des missions des sœurs de l’Immaculée Conception en brousse ;
• Création d’une maison des enfants au Népal à Panauti ;
• Création d’une maison des enfants au Pérou ;
• Action humanitaire en France par intervention dans les hôpitaux pour s’occuper et distraire les enfants malades.

Fin 2002, devant la difficulté de gérer tous ces projets au sein d’un même bureau, décision a été prise de scinder ces actions au travers d’associations distinctes.
Ainsi ont vu le jour DEM Népal et DEM Pérou.
L’association d’origine DEM a conservé les actions du Sénégal.

2. D.E.M France action Sénégal

Comme mentionné plus haut, voilà bientôt plus de vingt ans que l’association humanitaire Française Détresse des Enfants du Monde ( D.E.M ) œuvre au Sénégal principalement sur Mbour, Mont Rolland, Fatick et Dakar (voir lien nos actions) et au départ en collaboration avec les sœurs de l’Immaculée Conception
Les principales actions consistent en :
Parrainages scolaires d’enfants de familles en difficulté, aide alimentaire, médicale de ces dernières si besoin,
Construction de puits, cases de santé, classes, fourniture de vêtements et objets scolaires.

3. Mutation de l’orphelinat en centre socio éducatif

Durant dix ans, au sein de notre maison acquise en 2004 sur Mbour, nous avons accueilli entre 9 et 11 jeunes orphelins âgés de 3 à 18 ans.
Fin 2013, début 2014, devant les difficultés de management au sein de l’orphelinat et d’intégration de nos jeunes dans la réalité sénégalaise, face aux coûts de fonctionnement élevés vis à vis du nombre de jeunes hébergés, nous avons acté du replacement des jeunes dans des familles de sang ou de coeur tout en continuant à assurer leur avenir scolaire et réfléchi au devenir de notre maison.
Nous avons décidé de transformer l’orphelinat en centre socio éducatif au sein duquel se tiennent une bibliothèque scolaire, des cours de soutien aux élèves du primaire et des cours de soutien en mathématiques, physique et chimie aux élèves du secondaire.